Love is all !
Banner
Le coin des célibs

Demain, j’arrête les soirées « Traquenard »

Vous aviez prévu de passer une soirée cocooning chez vous (manucure car votre vernis est totalement out et que la mode punk est terminée – bain, masque, gommage – visionnage d’un film n’exigeant aucune réflexion intellectuelle – et, bien évidemment, plateau télé à plus de 2600 calories…) quand soudain le téléphone retentit :
« Petit apéro dans une heure ? ».
Deux minutes de discussion (vous n’êtes pas très difficile à convaincre) pour que votre acolyte vous fasse changer d’avis :
« Ok, je passe, mais VRAIMENT pas longtemps ! ».
et voilà le début classique de La Soirée « Traquenard », la fameuse L.S.T où comment se coucher tout habillée à 6 heures du mat’…

Comment reconnaître une soirée traquenard ?

1 – L’imprévisibilité :
Comme son nom l’indique, L.S.T n’est pas prévue et encore moins voulue. Votre organe cérébral désirait refuser mais votre parole a pris le chemin inverse.

2 – L’accompagnateur :
Une soirée traquenard n’est pas possible avec tout le monde. Il faut le bon accompagnateur. De manière générale, c’est un(e) ami(e) célibataire, un pote qui a laissé, ses enfants à la belle mère, ou sa femme en vacances en Bretagne. Quoi qu’il en soit, il ou elle va tout faire pour vous faire rester le plus tard possible. Vous allez tenter vainement de résister jusqu’à une heure du matin mais à partir de cette heure précise, tout va partir en vrille, surtout vous…

3 – L’ingrédient :
Ne nous mentons pas, la qualité de L.S.T est proportionnelle à la quantité d’alcool ingurgitée et à la régression mentale… A plus de 30 ans, est-ce bien raisonnable de commander des shots de Vodka-caramel ???

4 – La transformation :
Arrive donc le moment crucial. Celui de la transformation. Vous auriez pu rentrer chez vous à 1 heure du mat’ mais non ! L’accompagnateur vous endort de ses paroles pour la dernière fois de la soirée et vous voilà véritablement embarquée dans le traquenard.
Et c’est là que tout commence. Vous vous mettez dans le crâne que vous êtes une pro du pole dance et utilisez ce magnifique panneau STOP pour montrer vos prouesses à votre pote (premier bleu de la soirée…). Vous pensez envoyer de magnifiques oeillades au sublime brun, mais en fait, vous louchez et avez le regard aussi brillant que le pauvre merlu de l’étal du poissonnier des Halles de Biarritz. Vous traversez la ville pour trouver un nouvel endroit ou vous décidez d’aller vous mettre les pieds dans l’eau si vous êtes près de la plage (mais dans ce cas, vous saoulez tout le monde pour qu’ils vous accompagnent).
Mais quoique vous puissiez faire, vous vous éclatez, vous lâchez prise, vous aimez tout le monde et vous pensez à tout, sauf à demain.

5 – La fin :
Vous rentrez chez vous et vous vous lancez dans une de vos spécialités… les pâtes au beurre avant de sombrer dans le sommeil, entrecoupé de rêves très étranges. Vous parlez à un coléoptère, vous continuez les dialogues de la soirée, le coléoptère grandit et change de forme. Votre mère arrive avec le beau brun et vous dit qu’il faut mettre de l’huile d’olive et non du beurre dans les pâtes. Et vous vous réveillez en vous demandant tout de même si le coléoptère a bel et bien existé…
Le hic n’est pas dans le déroulement de la soirée traquenard (toujours réussie) mais dans l’après, le fameux lendemain où vous recouvrez vos esprits. C’est à ce moment que :

– Vous grognez en attrapant la boîte de Doliprane 1000
– Vous achetez trois bouteilles de Perrier
– Vous commencez à vous remémorer des bribes de la soirée et surtout les conneries que vous avez pu dire ou faire
– Vous appelez votre pote pour connaître le reste de vos exploits (le cerveau arrivant toujours à refouler certains souvenirs…)
– Vous vous apercevez avec effroi que le son de votre voix est caverneux
– Vous décidez d’arrêter de fumer (pendant la prochaine heure et demi)
– Vous allez au Mac Do pour commander deux menus Maxi Best Of (avec beaucoup de ketchup)
– Vous rampez jusqu’à votre canapé pour y passer l’après midi sous un plaid en polaire (Merci IKEA)
– Vous comatez devant le téléfilm de la 6, tellement pratique car il est possible de s’endormir pendant les 3/4, vous savez déjà que Jennifer va sortir avec Brian, le flic, après avoir été harcelée par le client psychopathe de la caféteria où elle travaille.
– Vous songez à ce que vous allez manger le soir
– Vous vous fabriquez un goûter avec le reste des pâtes
– Et vous vous persuadez surtout que c’est la DERNIERE FOIS (C’est bien d’y croire en tout cas) !

Allez courage et mettez-vous au thé vert avant le prochain traquenard !

Retrouvez Lady Montmartre sur Facebook : http://www.facebook.com/pages/Lady-Montmartre/260778350626894

 

 

 

 

 

Banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *