Love is all !
Banner
Le coin des célibs

Demain, j’arrête de boire

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé…

 

Pourquoi avons-nous cette propension assez incommensurable à nous faire embriguader dans des soirées traquenards* ?

Mais voilà, nous l’avons cette propension et nous nous retrouvons le lendemain matin dans une position que l’on ignorait pouvoir prendre dans un lit (tête à la place des pieds, bras en croix et bizarrement encore vêtues de notre soutif-culotte non assortis). Nos yeux s’ouvrent puis se referment rapidement tant ce mal de crâne nous assomme. Les tambours du Bronx ne sont pas parmi nous, ils sont en nous ! Une bouche pateuse contenant une langue ayant pris le double de son poids pendant les dernières heures nous submerge. Et un sentiment oscillant entre envie de vomir et besoin de manger nous tiraille.
Nous nous levons trés lentement, dérivons vers la salle de bain et face au miroir, nous découvrons un raton laveur tant le mascara noir s’étale sous nos yeux étrangement gonflés.
Bienvenue dans le monde magique de la gueule de bois !

Alors comment survivre à cette étape malheureuse de notre existence ? Voici les dix commandements du lendemain de cuite :

1 – Boire de l’eau tu feras (C’est la déshydratation qui engendre cette céphalée)

2 – Prendre un doliprane 1000 te sauvera

3 – Manger un repas consistant tu ingurgiteras (l’idéal étant le plat de lentilles et beaucoup de fruits. Le Mac Do peut aussi se révéler être d’un grand secours)

4 – Du thé vert, tu boiras

5 – Du sport, tu feras (ne serait-ce que 20 minutes mais cela élimine les toxines)

6 – Une émission ne nécessitant aucune réflexion tu regarderas (un « C’est ma vie » est tout à fait adapté)

7 – Un gommage du visage t’exfoliera (après avoir ôter les restes de mascara…)

8 – Un masque au kiwi sur le visage tu t’étaleras

9 – Des asperges le soir tu mangeras (excellent aliment pour détoxifier le foie)

10 – La sortie nocturne tu refuseras (le précepte du « pour ôter une gueule de bois il faut reboire dessus » n’est pas forcément à suivre mais parfois…)

 

Bien sûr, ces 10 commandements sont quasiment intenables tous ensemble (si d’ailleurs, l’une d’entre vous y arrive une fois dans sa vie, qu’elle n’hésite pas à laisser un message sur ce blog). Mais si nous réussissons à en maintenir deux ou trois, nous serons sauvées dans les trois heures suivant le réveil.

En revanche, voici un petit conseil se révélant utile : avant la soirée, un verre d’eau auquel on ajoute du sorbitol delalande et de la Vitamine C donne la pêche et atténue, de plus, les effets de la gueule de bois du lendemain !

Quoiqu’il en soit, continuons à accepter les apéros traquenards, se sont souvent les meilleures soirées. Cessons de nous dire le lendemain que nous arrêterons l’alcool, nous nous mentons à nous-même et arrêtons de culpabiliser, cela ne sert à rien ! Cueillons dès aujourd’hui les roses de la vie…

Carpe Diem et bonne saturday night !

 

* Soirée traquenard : Moment entre lequel nous acceptons un petit apéro d’une heure et où l’on se retrouve 6 heures plus tard dévalisant un frigo vide à la recherche d’un féculent quelconque pouvant (croit-on) absorber l’alcool ingurgité, sans avoir, bien évidemment, compris à quel instant la soirée avait bien pu déraper.

 

Retrouvez Lady Montmartre sur Facebook :
http://www.facebook.com/pages/Lady-Montmartre/260778350626894

Banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *