Love is all !
Banner
Le coin des célibs

Demain, j’arrête de sacraliser la rencontre

Qui n’a jamais rêvé de rencontrer le prince charmant ?

OK, nous sommes trentenaires et nous savons enfin, après éventuellement quelques années d’analyse pour désosser ce bon vieux complexe d’Oedipe, que l’homme a ses défauts et que NON, il n’arrivera pas sur son fidèle destrier !

Mais, comme toute nana élevée aux contes de fées, nous continuons parfois à nous imaginer divers scénarios…
Cependant, il est sûr que :

– Non, il n’y aura pas de musique avec un ralenti pile au moment où vos yeux se croisent ! (où alors, vous êtes en boite de nuit et la seule chose au ralenti pourrait éventuellement être votre chute lamentable après avoir cru que vous pouviez concurrencer Shakira sur le podium).

– Non, un « bogosse » ne va pas arriver devant vous en chantonnant d’une voix parfaite « pour un flirt avec toi, je ferai n’importe quoi lalalalala » (chose éventuellement possible dans le Métro mais en règle générale, le monsieur vous demande une pièce après).

– Non, personne ne traversera la salle lors de la soirée pro pour vous dire qu’il vous a dévisagé des yeux toute la soirée et qu’il aimerait vous inviter à dîner au Bristol, là, tout de suite, en plantant tout le monde. (La plupart du temps, on ne trouve dans ces soirées boulot que du vieux chauve, collé au buffet et portant une cravate à chier).

– Non, aucun inconnu magnifique ne se trompe de sonnette et arrive chez vous le soir par inadvertance et là… on repart sur la musique au ralenti tant qu’à faire. (Nous pourrions rajouter un grand panneau devant notre porte « Vaste Choix de princesses à l’intérieur » mais je ne pense pas que cela puisse avoir une incidence quelconque !)

– Et non, encore, l’andalou canon avec qui vous venez de danser (enfin d’esquisser péniblement un pauvre pas de flamenco) ne va pas vous balancer d’un coup avec son accent qui vous chavire « Manana me voy a Sevilla, ven conmigo*  »

 

Alors arrêtons tout, oui nous rencontrerons un mec bien mais il faut DESACRALISER la rencontre. Ce sera le collègue, le pote d’un pote, l’inconnu aussi pété que vous dans une soirée lambda ou le profil meetic.
Les mecs sont comme nous. Tout d’abord, ils flippent car nous sommes devenues des amazones et ils ne savent plus comment nous approcher. Eux aussi, ils aimeraient avoir des signaux concrets (regards appuyés, sourires) pour savoir s’ils peuvent venir nous aborder sans se prendre un vent.
En revanche, la qualité première de l’homme n’étant pas le romantisme, ne leur en voulez pas s’ils ne sortent pas les répliques typiques de n’importe quelle comédie romantique !

Autre chose aussi, arrêtons de nous focaliser sur notre soit disant « style de mec » car non, le tatoué à la longue chevelure qui joue le soir dans un groupe de rock et travaille la journée comme designer N’EXISTE PAS ! (Enfin si vous en connaissez un, je me dévouerai avec plaisir, restons altruiste…).

 

Quoiqu’il en soit, vous rencontrerez l’homme fait pour vous, c’est certain. Après le plus dur restera à faire. Créer une relation équilibrée où chacun aura sa place. Car un couple, c’est trois éléments essentiels – Vous, l’autre et le couple – et aucun élément ne doit spolier les autres. Donc, certes lâchez un peu prise, mais ne vous oubliez JAMAIS !
Pour être aimée, il faut déjà s’aimer soi-même…

Profitez de la vie !!

* Demain, je rentre à Séville, viens avec moi (rrraouuuuu)

 

Banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *